L'école des femmes

Le 27 Janvier 2015 - 20:30 à Vesoul - organisé par le Théâtre Edwige Feuillère

Tarif: 
17€ - 15 €, 13 € (réduit) - 11 € (jeune)
Style: 
Théâtre

Molière / Philippe Adrien

 

Il est des répliques qui rendent l'oeuvre dont elles sont issues célèbre.

"Le petit chat est mort" est de celles-là, comme le "to be or not to be" d'Hamlet ou encore le "ça vous gratouille ou ça vous chatouille ? " de Knock.

L'école des femmes, comme beaucoup de comédies, aurait pu basculer dans le drame tant son sujet est scabreux, si la volonté de son auteur n'avait été de faire rire. N'y est-il, en effetn pas question d'un barbon, Arnolphe, presque fou, maniaque à coup sûr, qui séquestre et retient à l'écart du monde, une jeune fille, Agnès, afin de la former à être son épouse idéale ? On se souvient de l'affaire Natascha Kampusch qui horrifia le monde entier. Nous n'en sommes pas loin.

La mise en scène de Philippe Adrien joue la carte du divertissement sans exclure des moments de gravité. Patrick Paroux, exceptionnel dans le rôle d'Arnolphe, est maintenu dans la pénombre de la démence tandis que Valentine Galey, Agnès, est baignée d'une lumière d'innocence.

Le théâtre de Molière nous surprend à tous les coups. Il reste toujours d'actualité et les caractères qu'il dépeint peuvent encore se croiser de nos jours. Les travers des sociétés sont une source intemporelle et infinie d'inspiration. Molière est indémodable car le monde s'ingéniera toujours à ressembler à ses personnages.

NON